Thèse Matata : Mabi Mulumba revient à la charge et dispense quelques petites notions procédurales à son Recteur

19 février 20183min

Le feuilleton thèse Matata Ponyo est loin de se refermer. Un débat houleux à distance est définitivement engagé entre le Recteur de l’UPC Daniel Ngoy et le désormais ancien Directeur de l’école doctorale de l’UPC, le professeur Mabi Mulumba.

Articles à l’appui, Arrêté ministériel n°175 en annexe, le professeur Mabi Mulumba persiste et signe : la durée conduisant à l’obtention du diplôme de doctorat après l’obtention de celui de DEA ; la composition du jury qui a examiné la thèse de Matata ont été biaisés. Non, Mabi Mulumba n’a pas ignoré l’existence des procès verbaux. Il les a plutôt demandés et ne les a pas reçus confirme-t-il avec la lettre de sa demande en axe 2. « A qui la faute » ? interroge-t-il.

L’ancien directeur de l’école doctorale de l’UPC a identifié le véritable problème dans la thèse d’Augustin Matata Ponyo défendu à l’UPC. C’est le Recteur Daniel Ngoy : « Je me rends compte que vous êtes le principal responsable des dysfonctionnements apparus dans la conduite du dossier du doctorant Matata Ponyo Mapon en démontrant votre ignorance du texte légal de référence sur l’organisation des matières relatives au Doctorat », répond-il au Recteur Daniel Ngoy qui a affirmé que la thèse de Matata s’est faite dans les normes.

Le péché de Monseigneur Daniel Ngoy c’est de se référer « au Vade-mecum au lieu de le faire par rapport à l’arrêté ministériel n°175 portant normes d’opérationnalisation des enseignements du troisième cycle dans les établissements supérieur et universitaire en République démocratique du Congo », fait remarquer le professeur Mabi.

Dans ce duel aux allures d’un concours de « qui maîtrise mieux le processus de conduite d’une thèse de doctorat », c’est le silence du côté du nouveau docteur Matata Ponyo Mapon.

 

 

Partager avec :

One comment

  • Avatar
    zimunina M.

    21 février 2018 at 0 h 54 min

    dans une salle on l’on défiant la thèse de doctorat c’est rare de voir tout le monde avoir la même opinion mon cher Mabi Mulumba, vous étiez au pouvoir pendant la règne de Mobutu faisant de lui le dictateur le plus farouche du Congo avec des faux et archifaux, dit nous vous avait mis le bâton sur le roue cher frère Mabi M?

    La réponse est personne papa, je regrette de voir même un grand homme comme Lunda bululuu dire des choses mensongers aux gens sur l’identité de Matata M.

    Reply

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partager avec :