BREAKING NEWS

Un sentiment de regret pour la société civile de Beni après le rejet de la motion contre le ministre de la défense

18 avril 20182min0

La société civile de Béni dénonce le blocage de la motion de défiance initiée contre le ministre de la défense Chrispin Atama Tabe lundi 16 avril à l’assemblée nationale et juge que cela frôle «la complicité ou la négligence» dans la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie Est du pays.

 « C’est un sentiment de déception totale d’autant plus que ça fait quatre ans qu’on égorge, tue, kidnappe les populations et quand on veut demander à un ministre de s’expliquer devant le peuple représenté par l’Assemblée nationale, l’examen n’a pas lieu. C’est une injure et c’est cracher sur les 1 600 personnes qui sont déjà tuées depuis le 2 Octobre 2014 », déplore Gilbert Kambale, président de la société civile de Béni.

La motion de défiance déposée par le député de l’opposition Muhindo Nzangi a été stoppée par une motion incidentelle brandie par la  députée MP Vicky Katumwa, estimant que  ‘’les matières pour lesquelles le ministre de la Défense a été invité au Parlement relèvent de secret défense et ne devraient donc pas être débattues en public’’

Mardi 17 avril, deux personnes ont encore été tuées et sept autres blessées par arme blanche dans une attaque perpétrée par des miliciens ADF  dans la localité de Mavivi à Béni.

« Ce mardi nous avons ramassé deux corps des civils tués et sept autres personnes grièvement blessées ont été acheminées à l’hôpital général de référence d’Oicha pour des soins », affirme le président de la société civile locale, Djamali Moussa.

 

1,055 total views, 1 views today

Facebook Comments
Don Du Ciel TOLENGA

Don Du Ciel TOLENGA

Journaliste Reporter


1,056 total views, 2 views today

Facebook Comments