Le gouvernement de la République démocratique du Congo a annoncé ce mardi 21 novembre 2017 le rappel de son représentant diplomatique à Tripoli (Libye). Ce rappel fait suite aux révélation de la chaîne de télévision américaine CNN, sur le commerce des migrants originaires d’Afrique subsaharienne comme esclaves, par un réseau des trafiquants libyens.   

Selon la communication du ministère des affaires étrangères de la RDC, l’ambassadeur congolais en Libye devra apporter la lumière sur cette situation en vue de lui permettre de prendre des mesures appropriées.

«Le ministre des affaires étrangères et intégration régionale a décidé de rappeler l’ambassadeur de la République démocratique du Congo à Tripoli, afin que ce dernier vienne éclairer la lanterne des autorités compétentes ainsi que les services spécialisés sur la situation réelle dans ce pays pour qu’une mission d’identification et les cas échéant de rapatriement digne soit menée, si nos compatriotes se trouveraient dans cette situation horrifiante», indique le communiqué.

She Okitundu, ministre des affaires étrangères de la RDC qui qualifie ce commerce de personnes humaines «d’immonde»et «révoltant», souhaite que le problème relatif à la migration soit aussi inscrit parmi les points à l’ordre du jour au prochain commet  Afrique-UE, le 29 et 30 novembre prochain afin de trouver « des solutions concertées » à ce fléau.

Des personnalités congolaises de tout bord ont réagi à la révélation faite par CNN. Ils ont dénoncé et condamné cette pratique. Pour sa part, le président de Congo Na Biso, Freddy Matungulu estime que la RDC devrait accélérer la tenue des élections pour recréer l’espoir des lendemains meilleurs pour sa jeunesse. «Toute autre réaction serait insuffisante ou simple hypocrisie», pense t-il.

La RD Congo rappelle son ambassadeur de Libye, après que le Burkina faso ait rappelé le sien un jour plus tôt. Le Niger quant à lui avait convoqué le représentant diplomatique libyen à Niamey pour des explications .

LEAVE A REPLY